2ème réunion du Comité Exécutif de SHIVA

X. LEVECQ

Xavier Levecq

Co-fondateur et directeur technique, Imagine Eyes

Xavier Levecq met sa créativité sans limite au service du développement des produits d’Imagine Eyes. Avant de créer Imagine Eyes, il a cofondé Imagine Optic avec Samuel Bucourt et a conçu de nouveaux capteurs de front d'onde - désormais reconnus dans le monde entier comme la référence en métrologie optique - qui ont propulsé leur entreprise vers un succès international.

Auparavant, recruté par le CILAS-EADS alors qu'il était encore à l'université, Xavier avait développé des systèmes optroniques de pointe pour des applications militaires dignes de «StarWars» et basées sur des technologies avancées d'optique spatiale. Aujourd'hui auteur de plus de 30 brevets, Xavier a été diplômé de l’Institut d’Optique Graduate School en 1993.

N. CHATEAU

Nicolas CHATEAU

Co-fondateur & PDG, Imagine Eyes

Nicolas Chateau, PhD, a construit sa carrière en introduisant des produits ophtalmiques innovants sur le marché. Il a conduit Imagine Eyes à commercialiser la caméra rétinienne rtx1, un dispositif d’imagerie révolutionnaire qui permet aux médecins d’examiner le fond de l’œil avec une résolution cellulaire.

Depuis la création de l’entreprise en 2003, Nicolas a établi des partenariats solides avec des centres académiques et cliniques reconnus, et a obtenu plusieurs millions d’euros en financements gouvernementaux et européens. Auparavant, il avait développé de nouveaux produits optiques de pointe pour de grandes entreprises telles que Coherent, Ocular Sciences et Essilor.

Auteur de 12 brevets et de dizaines de publications scientifiques, Nicolas a obtenu son doctorat en Physique de l’Université de Paris en 1993 après avoir été diplômé de l’Institut d’Optique Graduate School en 1988.

F. CRIVELLO

Fabrice Crivello

Directeur de Recherche, Centre UMR5293

Fabrice Crivello est directeur de recherche au CEA. Ses travaux sont à l’interface entre méthodologie en neuroimagerie et recherche en neuroimagerie cognitive et neuroépidémiologie. Après des études universitaires en traitement du signal et de l’image, il rejoint le GIN en 1993.  Au sein du SHFJ à Orsay, il obtient un doctorat en génie biologique et médical sur la détection des activations cérébrales en TEP. Il réalise, au centre Cyceron de Caen, un stage post-doctoral portant sur la construction d’une base de données d’images cérébrales multi-échelles et multi-modales.

En 1998, il est recruté au CEA et obtient son HDR en 2006. Depuis 2011 il est affecté à Bordeaux, où, avec le GIN, il rejoint l’IMN en 2016. Sa recherche se structure suivant deux axes complémentaires.

Le première porte sur le développement, la mise en place et la distribution de procédures automatisées dédiées à l’extraction de phénotypes structuraux cérébraux.

Le second porte sur l’étude de ces phénotypes dans le cadre de l’exploitation de larges cohortes d’imagerie cérébrales avec pour objectifs :

  • Caractériser les asymétries anatomiques cérébrales, leur facteurs de variabilité et leurs déterminants
  • Cartographier la maturation et le vieillissement de l’anatomie cérébrale.

T.Couffinhal

Thierry COUFFINHAL

Co-coordonnateur de SHIVA, Responsable du WP3, Cardiologue

Thierry Couffinhal est Professeur de Cardiologie, à la tête de l'unité clinique CEPTA « Centre d'Exploration, de Prévention et de Traitement de l'Athérosclérose - échographie vasculaire ». Cette unité est dédiée à l'exploration, la prévention, le traitement et le management à long terme de pathologies athérosclérotiques (angine et infarctus du myocarde, accident vasculaire cérébral (AVC), pathologie périphérique artérielle) et à la prévention primaire chez les patients à haut risque. Les explorations sont effectuées via des instruments échographiques modernes et non invasifs, et autres outils vasculaires. Le management à long terme repose sur une approche multidisciplinaire intégrant de grands programmes d’éducation thérapeutique.

Le Pr Thierry Couffinhal participe actuellement à de nombreux programmes de recherche clinique industriels ou académiques. Depuis 2007, il dirige une unité de recherche Inserm (Institut français de la Santé et de la Recherche Médicale). Le laboratoire explore le rôle des principales voies de signalisation (Wnt / Hedgehog / JAK2) dans la biologie vasculaire et la thrombose au cours du développement ainsi que dans les maladies.

Lors des 5 dernières années, il obtint des financements de la Fondation Recherche Médicale (FRM), de l'Agence Nationale de la Recherche (ANR), de la Fédération Française de Cardiologie, du ministère de la santé (Programme hospitalier de recherche clinique - PHRC), de la région Aquitaine. Il est membre de la Société Française de Cardiologie, Société Française d’Angiogenèse et il a siégé au Conseil Scientifique de l'Université de Bordeaux (2007-2013). Il est également partenaire du consortium européen EVGN “European Vascular Genomic Network”, FP6 (2005-2010).

Depuis 2015, il est coordinateur de l'action thématique transversale «VIVA» pour le vieillissement vasculaire, sélectionnée et financée en 2015 par l'Université de Bordeaux pour promouvoir des initiatives interdisciplinaires  (https://viva.u-bordeaux.fr).

S. Debette

Stéphanie DEBETTE

Coordonnatrice de SHIVA, Responsable du WP6, Neurologue

Stéphanie Debette est PUPH d’épidémiologie/santé publique à l’Université de Bordeaux (Centre INSERM U1219, Bordeaux Population Health research center) où elle dirige une équipe d’épidémiologie génétique et intégrative sur les maladies neurologiques et vasculaires, et neurologue au CHU de Bordeaux. Ses recherches portent sur les déterminants génétiques et environnementaux des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des marqueurs IRM du vieillissement cérébral, de la maladie des petits vaisseaux cérébraux, et de la cognition.

Depuis 2004, elle a initié et coordonné le consortium international CADISP sur les facteurs de risque génétiques et environnementaux des dissections des artères cervicales et des AVC du sujet jeune. Elle a présidé entre 2017 et 2019 le consortium international sur la génétique des AVC (International Stroke Genetics consortium), est membre du comité scientifique du consortium CHARGE (Cohorts for Heart and Aging Research in Genomic Epidemiology), et siège dans le board of directors de la World Stroke Organization. Elle est coauteure de 200 articles, dont en premier ou dernier auteur dans Nat Genet, Lancet Neurol, BMJ. Elle a obtenu un ERC starting grant et coordonne le projet JPND-BRIDGET sur les déterminants (épi-)génétiques des marqueurs IRM du vieillissement cérébral.

Depuis fin 2019 elle est investigatrice principale du projet RHU SHIVA (stopping cognitive decline and dementia by fighting covert cerebral small vessel disease). Elle est également partenaire sur les projets H2020 COSTREAM (mécanismes partagés entre AVC et maladie d’Alzheimer) et PRESTIGE-AF. Elle a été récompensée en 2016 par le prix de la Fondation Claude Pompidou pour ses recherche sur la maladie d’Alzheimer et en 2019 par le prix de l’excellence scientifique en recherche sur les AVC de la European Stroke Organization. Elle a initié et co-organise depuis 2015 l’école d’été Neurepiomics, sur la neuroépidemiologie à l’ère des technologies à haut débit, en collaboration avec Boston University et l’Université de  Kyoto. Ancienne boursière Fulbright et Bettencourt-Schueller au sein de la Framingham Heart Study, elle a également été adjunct associate professor à Boston University et professeure invitée dans le Centre de Médecine Génomique de l’Université de Kyoto.

Elle est actuellement aussi Vice-Présidente en charge des relations extérieures à l’Université de Bordeaux et membre du conseil universitaire de l’Université LMU à Munich.

R. Thiebaut

Rodolphe THIEBAUT

Directeur Adjoint du Centre BPH UMR1219

Rodolphe Thiebaut est médecin spécialiste en santé publique.  Il est titulaire d'un doctorat en biostatistiques de l'Université de Bordeaux.

Il a débuté sa carrière de chercheur à l'Institut National de Santé et de la Recherche Médicale (INSERM) en tant que chercheur entre 2002 et 2009 et en tant que directeur de recherche entre 2010 et 2013.  Il a été chercheur à la division d'immunobiologie du  l’Institute  of  Child  Health (Londres, Royaume-Uni) en 2007.

Il est maintenant professeur en santé publique / biostatistique à l'Université de Bordeaux.  Il dirige un groupe de recherche (SISTM -Statistiques en biologie systémique et médecine translationnelle) consacré à la modélisation et à l'analyse de données en haute dimension, principalement appliquées à l'immunologie, par l'intermédiaire de l'Institut français de recherche sur les vaccins (http://www.vaccine-research-institute.fr/en/). Ce groupe, qui est intégré au centre de recherche INSERM U1219 (http://www.bordeaux-population-health.center/), est reconnu comme une équipe de projet INRIA depuis janvier 2015 (http://www.inria.fr/equipes/sistm).  Sa recherche translationnelle commence par des questions immunologiques et se termine par le développement de méthodes statistiques pour la collecte et l'analyse d'ensembles de données à haute dimension générés dans ce domaine.

Il est responsable du service d'information médicale du CHU de Bordeaux. Il est également le directeur du département de recherche en santé publique de l'Université de Bordeaux, le directeur adjoint du centre de recherche INSERM U1219 (11 équipes de recherche) et le directeur de l'école doctorale de santé publique numérique, coordinateur du Master en sciences des données de santé publique à l'ISPED (Institut de Santé Publique d'Epidémiologie et de Développement). Il est l'auteur/co-auteur de plus de 300 publications dans des revues à comité de lecture, notamment le New England Journalof Medicine, Lancet, AIDS, Journal of Immunology, Biometrics, Biostatistics, Statistics in Medicine, Plos Computational Biology.

P. Boutinaud

Philippe BOUTINAUD

Directeur technique et innovation, Fealinx

Philippe Boutinaud est actuellement Directeur Technique et Innovation du groupe Fealinx (CA :11M€, 70 collaborateurs). Il obtient son doctorat en Informatique en 1993 à l’Université Paris Sud puis a commencé une carrière industrielle dans le monde du PLM (Product Lifecycle Management) et de la simulation numérique au sein de la société SDRC (Structural Dynamic Research Corporation) en tant qu’ingénieur R&D puis responsable d’une équipe de développement logiciel. En 1999, il participe à la création de la société Cadesis devenue Fealinx.

Son domaine d’expertise technique et scientifique inclut la gouvernance, la spécification et l’ingénierie logicielle sur des projets de développement dans les domaines du PLM, KM (Knowledge Management), CAD (Computer Aided Design), de la simulation numérique et enfin la gestion de données et l’apprentissage machine en imagerie biomédicale. Il a été le responsable industriel de quatre thèses CIFRE réalisées au sein de Fealinx, fut le coordinateur du projet ANR ISemantec (ANR-06-TLOG-0018), coordinateur du projet ANR BIOMIST (ANR-13-CORD-0007) et est le codirecteur du LABCOM Ginesislab (ANR 16-LCV2-0006-01).

M. Pâques

Michel PAQUES

Ophtalmologue, Hôpital d'Ophtalmologie des 15-20

Michel Paques est ophtalmologiste et dirige une plate-forme multidisciplinaire d’imagerie à haute résolution pour l'oeil à l'hôpital des Quinze-vingts (pariseyeimaging.com). Avec son équipe de physiciens, d'informaticiens et de biologistes il a développé des technologies innovantes en particulier pour observer les vaisseaux à la fois sur le plan de leur morphologie mais également leur flux sanguin.

M. Joliot

Marc JOLIOT

Directeur de Recherche, Centre UMR5293

Marc Joliot est directeur de recherche en image biomédicale multimodale au Commissariat à l’Énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) dans le Groupe d’Imagerie Neurofonctionnelle de l’Institut des maladie neurodégénératives UMR5293

Spécialiste de l’imagerie multimodale, de l’acquisition et du traitement des cohortes en imagerie cérébrale, son premier centre d’intérêt porte sur la connectivité intrinsèque observée en IRM fonctionnelle dans l’état de repos.  Le second centre d’intérêt porte sur le développement de nouvelle méthodologie dans l’analyse et la gestion des données de bio-imagerie : les atlas AAL (index de Citation de 11K) et AICHA, un algorithme de classification des réseaux du repos (MICCA).

Depuis 2012 il a développé en collaboration avec l’entreprise Fealinx, un axe de recherche sur la gestion et le traitement des données d’imagerie. Cette collaboration a permis la création en 2017 d’un Laboratoire commun, Ginesislab (LABCOM ANR), dont la recherche est centrée sur l’application aux cohortes d’imagerie des méthodes d’apprentissage et de prédiction utilisant l’apprentissage profond.

J. Korobelnik

Jean-François KOROBELNIK

Ophtalmologue, CHU de Bordeaux

Jean-François KOROBELNIK est professeur d'ophtalmologie au CHU de Bordeaux depuis 1999, Chef du service depuis Mai 2013. Il est impliqué dans la Recherche qui se concentre sur l'épidémiologie des maladies oculaires (Consortium E3), sur les affections de la macula. Les soins concernent les maladies rétiniennes traitées médicalement ou chirurgicalement (DMLA, Décollement de rétine, Membrane et trou maculaire, …).

Il est membre de la Société Française de l’Ophtalmologie (président de Mai 2013 à Mai 2015), de l'American Academy of Ophtalmology, de l’Association for Research in Vision and Ophtalmology, de l'ASRS, d’Euretina, du Club Francophone des Spécialistes de la Rétine (président de Mai 2017 à Mai 2019) et du Club Jules Gonin (Executive committee member).

I. Bourdel-Marchasson

Isabelle BOURDEL-MARCHASSON

Gérontologue, CHU de Bordeaux

Isabelle Bourdel-Marchasson est professeur de médecine gériatrique depuis 2002 à l'Université de Bordeaux (UB). Elle a obtenu son doctorat en médecine à l'UB et est qualifiée en gériatrie, médecine interne et endocrinologie. Elle a également obtenu son doctorat au Centre de résonance magnétique des systèmes biologiques (CRMSB), après un master en nutrition.

Elle est médecin au CHU de Bordeaux depuis 1990 dans l'unité de médecine gériatrique. Elle dirige actuellement une unité de gériatrie de soins aigus de post-urgence et un hôpital de jour dédié à l'évaluation gérontologique complète des patients âgés fragiles.

Elle est responsable de la formation en gériatrie en Nouvelle Aquitaine et à l'île de la Réunion et dirige un diplôme de médecine gériatrique en ligne.

La prévention de la perte d'autonomie fonctionnelle est une priorité pour le Pr Bourdel-Marchasson, à travers ses activités cliniques, d'enseignement et de recherche. Elle a été la principale chercheuse de plusieurs essais cliniques randomisés sur les interventions non médicamenteuses dans la malnutrition, le diabète et le cancer chez les personnes âgées. Elle est particulièrement impliquée dans le domaine du diabète chez les personnes âgées au niveau international. Elle copréside le groupe d'intérêt spécial sur le diabète de l'EUGMS (https://www.eugms.org/research-cooperation/special-interest-groups/diabetes.html) et elle fait partie du groupe de travail européen sur le diabète chez les personnes âgées (http://diabetesfrail.org).

H. Jacqmin-Gadda

Hélène JACQMIN-GADDA

Directrice de Recherche, Centre BPH UMR1219

Dr Hélène Jacqmin-Gadda, PhD, née en 1968, a soutenu sa thèse en 1993 et est chercheure en biostatistique à l’Inserm depuis 1996. Elle est directrice de l’équipe Biostatistique du Centre Inserm U1219 Bordeaux Population Health depuis 1994.

Ses principaux travaux ont porté sur le développement de modèles pour l’analyse de données longitudinales et de survenue d’événements afin d’étudier l’histoire naturelle, les facteurs de risque et la progression de la démence du sujet âgé. Son domaine d’application principale concerne la Maladie d’Alzheimer et le vieillissement cognitif.

Les méthodes qu’elle développe visent à prendre en compte les caractéristiques de la maladie et des outils de mesure de la cognition ainsi que les biais de sélection qui peuvent être particulièrement importants dans les cohortes de sujet âgés. Elle est auteur de plus de 100 publications et co-auteure du livre « Dynamical Biostatistical Models ».

F. Tison

François TISON

Neurologue, CHU de Bordeaux

François Tison est professeur de neurologie (PU-PH, >260 publications, H-Index WOS : 53) à l'Université de Bordeaux et consultant en neurologie au CHU de Bordeaux. Il est coordinateur du Centre d'excellence sur les maladies neurodégénératives de Bordeaux (BIND, https://bind.u-bordeaux.fr/en/), responsable de l’Institut des maladies neurodégénératives clinique (IMNc, http://www.imnc-bordeaux.org) et directeur adjoint de l'institut pour les maladies neurodégénératives (IMN, CNRS UMR 5293- http://www.imn-bordeaux.org).

Au cours de sa carrière de clinicien et de chercheur, il a exploré plusieurs disciplines allant de la recherche fondamentale, clinique et translationnelle à l’épidémiologie dans le domaine des maladies neurodégénérative. Il est investigateur principal de nombreuses études cliniques (académiques et industrielles). Actuellement, son intérêt se porte plus particulièrement sur les thérapeutiques non médicamenteuses basées sur le lien « corps-esprit » dans les maladies neurodégénératives.

D. Tregouët

David-Alexandre TREGOUËT

Responsable du WP2, Directeur de Recherche, UMR1219

Né le 27/01/1973, David-Alexandre Trégouët a été recruté à l'INSERM comme chercheur associé de 2ème classe en 1999, juste après avoir terminé son doctorat en génétique statistique.

Promu Directeur de Recherche de 1ère classe en 2019, son expertise couvre les développements et les applications des méthodologies statistiques et bioinformatiques pour démêler l'épidémiologie moléculaire des maladies cardiovasculaires, avec un intérêt particulier pour les thromboembolies veineuses.

De 2014 à 2018, il a dirigé le département de génomique et de physiopathologie des maladies cardiovasculaires au sein de l'INSERM UMR_S 1166 à l'Institut ICAN de cardiométabolisme et de nutrition du campus de la Pitié-Salpêtrière (Paris). Son équipe était alors composée de cliniciens, de biologistes moléculaires et cellulaires, d'épidémiologistes, de généticiens statistiques et de bioinformaticiens.

A la mi-2018, il a rejoint le Centre de recherche Bordeaux Population Health (https://www.bordeaux-population-health.center) pour développer un programme de recherche sur la médecine de précision dans les troubles thrombotiques.

C. Longo Dos Santos

Clarisse LONGO DOS SANTOS

VP des Opérations Clinique, Qynapse

Le Dr Clarisse Longo dos Santos, PhD, co-fondatrice et vice-présidente de la gestion des produits de Qynapse, est responsable des tâches liées au développement et à l'utilisation des produits, participe à la validation clinique du dispositif médical et est le point contact avec les partenaires.

Elle a obtenu son doctorat en 2010, à l'Université Concordia (Canada) sur l'IRM fonctionnelle. Elle a mené des recherches post-doctorales au Neurospin/CEA en utilisant l'IRM de diffusion dans les maladies neurologiques.

Elle a travaillé à la plateforme CATI (Centre d’acquisition et de traitement des images) sur des données des patients atteints de la maladie d'Alzheimer, avant de co-fonder Qynapse. Elle est spécialisée dans la neuroimagerie, la neuropsychologie et les études cliniques.

C. Delcourt

Cécile DELCOURT

Directrice de Recherche, Centre BPH UMR1219

Cécile Delcourt, titulaire d’une thèse en statistiques et santé publique, est directrice de recherche à l’Inserm U1219- Centre de recherche Bordeaux Population Health, où elle dirige l’équipe LEHA (Expositions vie entière, santé, vieillissement).

Ses travaux de recherche portent principalement sur l’épidémiologie des maladies oculaires (en particulier DMLA, cataracte et glaucome). Elle est connue internationalement pour l’identification des facteurs de risque des principales maladies oculaires (notamment tabagisme, exposition à la lumière et nutrition).

Depuis 1995, elle dirige 2 études épidémiologiques en population générale (études POLA et Aliénor). Elle a fondé et dirigé de 2011 à 2018 le consortium européen « European Eye Epidemiology », qui regroupe 32 groupes de recherche de 12 pays européens, et participe à deux projets européens (Eye-Risk et Sense-Cog) financés dans le cadre du programme Horizon 2020.

B. Mazoyer

Bernard MAZOYER

Responsable du WP1, Neuroradiologue UMR5293

Bernard Mazoyer est professeur de neuroradiologie au CHU et à la Faculté de médecine de Bordeaux, et chercheur senior à l'Institut des maladies neurodégénératives (IMN, CNRS, CEA, Université de Bordeaux).

Ses recherches actuelles portent sur la quantification des sources de variabilité de la morphologie et des fonctions cérébrales, et sur l'identification des marqueurs IRM précoces du vieillissement cérébral, grâce à la neuroimagerie de population combinant IRM, psychométrie et génomique. Diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Cachan (mathématiques, 1972-1976), docteur en biomathématiques (1983) et en médecine (1985) de l'Université de Paris, Bernard Mazoyer a effectué un post-doctorat au Lawrence Berkeley Lab (USA) dans le domaine des techniques avancées d'imagerie médicale, notamment la TEP et l'IRM (1984-1985).

Par la suite, il a été recruté par le Commissariat à l'énergie atomique au centre d'Orsay pour diriger le programme de tomographie par émission de positons et notamment le développement des études d'activation cérébrale TEP (1986-1990).

Il a ensuite été élu professeur de biostatistique et d'informatique médicale au CHU et à la Faculté de médecine Paris 7 (1990-1997) tout en continuant à travailler avec la TEP et l’IRM pour le CEA. En 1997, il s’installe à Caen comme professeur de radiologie et d'imagerie médicale (1997-2012) et directeur de la plateforme d'imagerie biomédicale multimodale Cyceron qu’il développera comme centre de reference en imagerie translationnelle dans les domaines de la neurologie, de la cardiologie et de l’oncologie. Depuis 2012, il est professeur de neuroradiologie au CHU de Bordeaux et chercheur senior à l'Institut des Maladies Neurodégénératives (CNRS, CEA, Université de Bordeaux).

Bernard Mazoyer est un pionnier des techniques d'imagerie cérébrale et de leurs applications à l'étude des bases neurales des fonctions cognitives dans des conditions normales et pathologiques. En 1989, il a cofondé le GIN (http://www.gin.cnrs.fr/en/about-us/), la première équipe de neuroimagerie cognitive en France, dont il a été le directeur jusqu'en 2016. Il fait également partie des pionniers de la neuroimagerie en population, qui permet l'étude du vieillissement cérébral à travers l'analyse de très grandes bases de données multimodales.

Il a organisé la 1ère Conférence sur la cartographie du cerveau en 1995 à Paris et a été à l'origine de la création en 1997 de l'Organisation pour la cartographie du cerveau humain, dont il a été le premier président élu. Co-auteur de plus de 350 publications scientifiques, son travail a reçu plus de 25 000 citations. Il a été élu membre de l'Institut Universitaire de France en 2001, et a reçu le Prix Seymour Cray en calcul numérique intensif (1993) et le prix Dagnan-Bouveret de l'Académie nationale des sciences morales et politiques (2003).

A. Bikfalvi

Andreas BIKFLAVI

Directeur de Recherche, Centre Inserm U1029

Andreas Bikfalvi MD PhD est professeur de Classe Exceptionnelle et dirige depuis plus de 20 ans un laboratoire affilié à l'INSERM et à l'Université de Bordeaux (aujourd'hui le Laboratoire d'Angiogénèse et de Microenvironnement tumoral, INSERM U1029). 

Son principal axe de recherche est lié à la biologie vasculaire (angiogenèse) et à la biologie tumorale, en se concentrant sur les études traitant de l'angiogenèse et sur le croisement entre l'angiogenèse et la biologie tumorale et, en particulier, les métastases. Il a également développé des modèles in vivo uniques permettant des approches génomiques à grande échelle et se concentre également sur des études mécanistiques impliquant des acteurs clés.

En outre, il travaille également sur des aspects spécifiques de l'angiogenèse du développement et a mis au point des modèles in vitro uniques basés sur des vaisseaux sanguins artificiels qui peuvent être utilisés pour des études mécanistiques et pharmacologiques.